Marketing digital / Drive to store / Mise en demeure CNIL

RGPD CNIL

La CNIL met en demeure 2 gros acteurs du marketing digital spécialisés dans le web/drive to store.

Ces sociétés commercialisent en effet une solution marketing qui permet de mettre en avant des produits ou des promotions ciblés en fonction des données de géolocalisation du consommateur et de ses données de navigation sur le site internet.

La CNIL estime que les données sont stockées trop longtemps et que le consentement n’est pas donné de manière suffisamment claire et satisfaisante.

Pour être tout a fait objectif, il convient de préciser que cette mise en demeure des 2 societes Teemo et Fidzup fait suite à un contrôle déclenché en 2017, avant l’entrée en vigueur du RGPD.

Précisions pratiques

Mais cette mise en demeure apporte des précisions pratiques sur le RGPD.

Il n’est pas possible de stocker des données de géolocalisation 13 mois.

Le consentement doit être donné de manière explicite.

Pour en savoir plus, c’est ici.